assurer une voiture avec historique accident
|

Comment assurer une voiture quand on a un historique d’accidents : astuces et conseils

Souscrire une nouvelle assurance pour son véhicule lorsque l’on a un historique d’accidents est particulièrement compliqué. Le passé d’un conducteur influence grandement la manière dont les assureurs perçoivent le risque, et par conséquent, l’offre qu’ils proposent. Pour vous aider dans vos démarches, voici comment, malgré un historique d’accidents, il est possible d’assurer sa voiture convenablement.

Comprendre l’impact d’un historique d’accidents sur l’assurance

Comment les assureurs évaluent-ils le risque ?

Suite à un accident automobile, un constat à l’amiable est réalisé. Il détermine qui est responsable. Être déclaré responsable de la collision entraîne des conséquences sur le contrat en cours et ceux qui survendront par la suite. Des experts peuvent être sollicités pour une expertise plus approfondie. C’est notamment le cas lorsque des dommages matériels importants ont lieu. Chaque sinistre déclaré qui engage la responsabilité du conducteur conduit à une augmentation du malus. Cette hausse influence le montant des primes d’assurances pour le véhicule concerné.

Les conséquences d’un historique d’accidents sur les primes d’assurance.

Après plusieurs accidents, la procédure d’indemnisation s’allonge et le montant de la franchise augmente. Les assureurs considèrent que les conducteurs ayant eu plusieurs sinistres présentent des risques plus élevés. Le code des assurances prévoit alors que les garanties essentielles en assurance auto soient revues à la baisse. Conjointement, le montant de la prime est revu à la hausse. Enfin, un assureur peut refuser de garantir un conducteur s’il estime que son historique est trop lourd.

Les astuces pour assurer une voiture malgré un historique chargé

Démontrer une amélioration de la conduite post-accident

Être à nouveau dans les bonnes grâces d’un assureur est possible. Il faut pour cela montrer à ce dernier que l’on a pris des mesures pour éviter de futurs sinistres. Pour y parvenir, commencez par participer à des formations de conduite sécuritaire. On y apprend à mieux maîtriser les situations de circulation. Ces connaissances permettent de réduire les risques d’incident.

LIRE  Faire des économies sur son entretien auto

Opter pour une garantie spécifique

Il existe des garanties spécifiquement conçues pour les personnes ayant un historique d’accident. Ces contrats incluent des clauses spécifiques. La première différence à noter est un délai d’indemnisation plus long. La seconde est une prise en charge plus importantes des dégâts par l’assuré. S’il accepte ces conditions, le concerné profite alors en échange de primes réduites. Afin de bien comprendre les conditions de ce type d’offre, prenez le temps de discuter avec l’assureur avant d’y souscrire.

Considérer une assurance au tiers avec extension

L’assurance au tiers est la garantie minimale proposée dans un contrat d’assurance auto. Elle couvre uniquement la responsabilité du conducteur en cas de dommages corporels ou matériels causés à une autre personne. Si l’on a souscrit plusieurs véhicules, il convient d’opter pour une assurance au tiers pour certains et de demander une extension de garantie pour les autres. Cette méthode permettra de se prémunir de frais indésirables en cas de dommages subis par le véhicule lorsqu’il n’est pas utilisé.

Bien documenter chaque accident

Que vous soyez responsable ou non d’un accident, conservez le rapport détaillé de ce dernier. Ce rapport rassemble les circonstances, les dégâts subis, et le rôle de la victime et/ou du responsable. Il permet non seulement de déclarer précisément les sinistres mais aussi de négocier de meilleures conditions lors de la souscription d’un nouveau contrat.

Publications similaires