prêt de voiture

Prêter sa voiture et assurance : ce qu’il faut savoir

Si vous envisagez de prêter votre véhicule à un proche ou un ami, plusieurs questions relatives à l’assurance peuvent surgir. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir concernant les assurances lors du prêt d’une voiture.

Les obligations et responsabilités légales

Le propriétaire d’une automobile doit souscrire une police d’assurance pour sa voiture – c’est une obligation légale selon le Code des assurances. Cela permet notamment de couvrir la responsabilité civile (RC), qui indemnise les victimes en cas d’accident matériel ou corporel causé par le véhicule.

En prêtant votre voiture, vous transmettez cette responsabilité civile temporairement au conducteur emprunteur. Si celui-ci est impliqué dans un accident de la route durant la période où il conduit votre véhicule, c’est votre assurance qui sera sollicitée pour son dédommagement et celui des autres personnes concernées d’où l’intérêt de savoir comment obtenir le meilleur tarif d’assurance auto.

Maintenant, quelles sont les garanties ?

La plupart des contrats d’assurance automobile incluent une clause dite “garantie prêt“. Cette clause sert justement à prévoir les situations où une autre personne que vous-même conduit votre véhicule. Il existe toutefois quelques différences selon le type d’assurance contracté :

  • Assurance au tiers : Cette formule couvre uniquement la responsabilité civile, sans autres garanties optionnelles. Elle est généralement valable pour les conducteurs emprunteurs.
  • Assurance tous risques : Ce contrat offre une couverture plus étendue comprenant également des garanties comme vol, incendie, dégradations et dommages corporels. La clause “garantie prêt” peut être automatiquement incluse dans cette formule ou proposée en option.

Certaines assurances auto incluent également par défaut une “garantie personnelle du conducteur“, qui permet de couvrir les frais médicaux et autres conséquences financières subies par vous-même ou le conducteur emprunteur en cas d’accident responsable. C’est un élément à vérifier sur votre contrat d’assurance avant de prêter votre véhicule.

LIRE  L'assurance habitation couvre-t-elle les véhicules ?

Les conditions requises pour le conducteur emprunteur

Pour que l’assurance prenne en charge les éventuels sinistres lors du prêt d’une voiture, le conducteur emprunteur doit remplir certaines conditions stipulées dans le contrat. Assurez-vous que la personne à qui vous prêtez votre véhicule respecte ces exigences afin d’éviter des désagréments en cas de problème :

  • Être titulaire d’un permis de conduire valide, correspondant à la catégorie du véhicule emprunté.
  • Avoir un âge minimum déterminé par l’assureur ; certaines compagnies d’assurance imposent en effet une limite d’âge pour les conducteurs emprunteurs (souvent 21 ans ou plus).
  • Il peut également y avoir des restrictions en termes d’expérience de conduite, notamment si le conducteur emprunteur est jeune conducteur ou titulaire du permis depuis moins de deux ans.

N’hésitez pas à contacter votre assureur pour vérifier ces conditions et ainsi prêter votre véhicule en toute sérénité.

Les conséquences d’un sinistre lors du prêt d’une voiture

Responsabilité et indemnisation

Comme mentionné précédemment, c’est votre assurance auto qui sera sollicitée en cas d’accident impliquant le conducteur emprunteur. Si ce dernier est responsable du sinistre, il se pourrait que vous ayez à subir certaines conséquences financières :

  1. Une augmentation de votre prime d’assurance, notamment si vous perdez une partie de votre bonus.
  2. La perte de votre franchise accident en cas de dommages matériels causés à votre véhicule.

Par ailleurs, si le conducteur emprunteur est impliqué dans un accident non responsable, votre assurance ne devrait normalement pas être affectée et ne subsistera qu’à votre partir. Il faudra néanmoins vérifier les détails de votre contrat d’assurance.

LIRE  5 erreurs à éviter lors de la souscription à une assurance

Que faire en cas d’accident lors du prêt d’une voiture ?

Si un sinistre survient lors du prêt de votre véhicule, suivez cette procédure :

  1. Vérifiez si le conducteur emprunteur a complété le constat amiable avec l’autre partie impliquée dans l’accident. C’est une étape essentielle pour établir les responsabilités et le partage des coûts.
  2. Contactez votre assureur dans les plus brefs délais afin de déclarer l’accident et fournir les informations nécessaires, telles que les coordonnées des parties impliquées, les circonstances de l’accident ou un témoignage recueilli sur place.

Enfin, il est important de prendre en compte les conséquences potentielles du prêt de votre véhicule sur votre assurance auto et de bien vous informer avant de permettre à un tiers de conduire votre automobile. N’hésitez pas à consulter votre contrat d’assurance et à contacter votre assureur pour obtenir des clarifications sur les garanties proposées et les conditions de prise en charge en cas de sinistre.

 

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *